Aller au contenu principal
Zoom sur la Fondation UCAD : « C'est bien malheureux ce cycle de violences à l'université, mais le défi justement, c'est de renverser cette tendance… franchises universitaires ne signifie pas zone d'insécurité, d'impunité… » (Mme Aminata Niang)
Mme Aminata, née FALL épouse NIANG, est une mère de famille, citoyenne sénégalaise. Elle juriste et expert fiscal agréé, inscrite à l'Ordre. Mme Niang est la fille ainée de Feu Tanor Latsoukabé FALL, plus connu sous le nom de Tanor Thiendella FALL du fait qu'il est fils de El Hadj Thiendella Nguenar FALL (et de Ndatté FALL). Son père était notamment Inspecteur des Impôts, fonctionnaire international, banquier et Directeur Général de ce qui fut l'Union Sénégalaise de banques (USB) devenue depuis lors le Crédit Lyonnais, aujourd'hui le Crédit du Sénégal Attijari. Il est titulaire de plusieurs décorations nationales et étrangères. Mme. NIANG a obtenu à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD) une maîtrise (on dit maintenant Master!) en droit des affaires et un DESS en droit bancaire et fiscalité. Elle est également titulaire d'une maîtrise d'anglais. Elle a intégré la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) il y a 23 ans, où elle occupe actuellement les fonctions de Directeur Général de l'Organisation et des Systèmes d'Information au Siège. A ce titre, elle coordonne les activités de quatre Directions (Direction de la Comptabilité, Direction du Contrôle de Gestion, Direction de l'Organisation et des Méthodes et Direction des Systèmes d'information). Antérieurement à ce poste, elle a occupé différentes fonctions à la BCEAO, notamment Juriste SENIOR, Directeur des Affaires Juridiques, Directeur de la Sécurité, Directeur de l'Organisation et des Méthodes et Conseiller du Directeur Général de la Stabilité et de l'Inclusion Financières en charge des projets « Implémentation des Normes de Bâle II et Bâle II dans l'Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) » et « Révision du Plan Comptable Bancaire de l'UMOA ». Auparavant, elle a travaillé pendant 10 ans comme Conseil juridique et fiscal au Cabinet Coopers & Lybrand Aziz DiIEYE, où elle été embauchée quasiment dès sa sortie de l'université. En dehors de ses activités professionnelles, elle m'intéresse aux questions de justice sociale, de droits humains (droits des femmes et des enfants, en particulier) et aussi de développement durable. Voulant être utile à sa société dans ce domaine, elle est devenue membre, il y a une trentaine d'années, de l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) dont elle est membre du Conseil d'Administration. Par ailleurs, depuis 2010, elle est la Présidente de la Fondation UCAD, université dont elle est un pur produit. Dans cet entretien exclusif, elle revient avec Daakaractu sur les raisons de création de la fondation UCAD, sur ses objectifs, sur quelques réalisations et sur les grands défis de l’heure.
Nomination d’un nouvel Administrateur de la Fondation UCAD
uite à l’appel à candidature lancé par la Fondation UCAD, le 23 janvier 2013, le Conseil de Fondation a approuvé le rapport du jury qui a porté son choix sur la personne de Madame : Mariétou Diongue DIOP Précédemment Directrice de la Bibliothèque Centrale de l’UCAD.
S'abonner à Service